Faure Gnassingbé, vers une éternité encore au pouvoir

Faure Gnassingbé a le fauteuil présidentiel pour longtemps encore, si les conditions sont les mêmes (AFP).

Faure Gnassingbé a le fauteuil présidentiel pour longtemps encore, si les conditions sont les mêmes (AFP).

Rebelote ! Le pouvoir de Faure Gnassingbé s’est encore déclaré vainqueur des élections. Dans les mêmes conditions, le régime cinquantenaire continuera à remporter toutes les consultations électorales. Que faire ? 

Beaucoup ont espéré, cette fois, que le pouvoir cinquantenaire s’avoue battu aux législatives. Attente légitime ? Certainement. Naïve ? Peut-être.  On ne peut pas être un régime comme celui du Togo, après autant d’années au pouvoir, avec tous ces privilèges, tous ses moyens, tous ces dégâts aussi et surtout toutes ses ambitions (2015 en vue) et se déclarer, juste comme cela, vaincu à une élection si importantissime présentée par la Télévision nationale comme une « répétition générale avant la présidentielle ».

Eh bien, Faure et compagnies ont mis en œuvre tous les moyens, surtout les plus déloyaux, pour s’attribuer à la fin 62 députés, sur 91. Il faut être un de ces observateurs, qui ont la honteuse réputation de ne jamais rien voir de grave, pour croire à cette insulte à l’intelligence des Togolais.

La situation paraît désespérée pour plus d’un. A juste titre. Tout le monde se demande jusqu’à quand ? Jusqu’à quand continuera-t-on d’instrumentaliser la Justice pour éliminer des citoyens dont la tête ne plaît pas ? Jusqu’à quand continuera-t-on de faire tirer impunément sur des enfants ? Jusqu’à quand enverra-t-on des militaires fermer des organes de presse qui dérangent ? Jusqu’à quand les mêmes auront la mainmise sur toutes les ressources du pays ? Jusqu’à quand vivrons-nous sous la terreur des agents supposés défendre notre sécurité et l’intégrité du territoire ? Jusqu’à quand Kara sera-t-elle pris en otage par les milieux mafieux du pouvoir et tenu à l’écart des libertés fondamentales? Jusqu’à quand, jusqu’à quand… ?

Une chose est sûre, le pouvoir du clan Gnassingbé, passé du père en fils, a, aujourd’hui plus qu’hier, les moyens de rester mille ans encore au pouvoir. Il a les ressources financières pour alimenter des lobbies internationaux à Paris, Bruxelles, Berlin, New York… et pour soudoyer certains leaders d’opinion dans le pays. Il a les moyens de faire voter des lois iniques taillées sur mesure pour museler toutes les voix dissidentes dans le pays. Le système judiciaire est totalement acquis à lui. Les autres institutions (Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication par exemple) sont sous les bottes du Prince qui dispose également de la force militaire pour réprimer toute initiative contestataire.

Comme on le voit, le pouvoir tous les moyens pour continuer à gagner toutes les consultations à venir. Et si un jour, un (ou plusieurs) de ces ses moyens ne lui échappe(nt) pas, Eyadéma a fait 38 ans, mais  Faure risque d’en faire plus. Dans les conditions actuelles, avec une opposition visiblement usée, le régime est parti pour une éternité encore sans partage. C’est mon humble avis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s