Le SAINTJOP remercie pour le soutien à Younglove et réaffirme son engagement

Une mascotte réalisée par les organisations de presse togolaises à l'occasion de l'agression du journaliste Youngloge E. Amavi

Une mascotte réalisée par les organisations de presse togolaises à l’occasion de l’agression du journaliste Youngloge E. Amavi

A l’occasion du 03 mai Journée Mondiale de la Liberté de Presse, Le Syndicat des Agents de l’Information, Techniciens et Journalistes des Organes Publics  (S.A.IN.T.J.O.P) et la famille de Younglove Egbeboua Amavi, journaliste togolais, gravement atteint au visage par un projectile des forces de l’ordre lors d’un sit-in des jounalistes à Lomé  tiennent à remercier tous ceux qui ont contribué à la prise en charge du confrère. Malgré tout, le SAINTJOP dit rester « inébranlable et inflexible quant à la lutte pour la sauvegarde et la garantie de la liberté de la presse sur la Terre de Nos Aïeux ».

En cette mémorable Journée Mondiale de la Liberté de la Presse, ce 03 Mai 2013, le Syndicat des Agents de l’Information, Techniciens et Journalistes des Organes Publics  –S.A.IN.T.J.O.P- (auquel s’associe la Famille AMAVI), renouvelle ses sincères remerciements, sa gratitude et sa reconnaissance à toutes et à tous ceux qui de près ou de loin, ont assisté par leurs dons et leurs prières, le Camarade AMAVI AYIKOUÉ ÉGBÉBOUA YOUNGLOVE, Secrétaire Général du SAINTJOP, victime d’une agression par tir « tendu » et/ou tir « à bout portant » des Forces de l’ordre, lors d’un « sit-in » pacifique à la plage en face de la Présidence de la République de la Marina.

 Un « sit-in » organisé entre autres manifestations par la Synchronie des Professionnels de la Communication -SPC- pour dénoncer la loi impie et liberticide votée par l’Assemblée Nationale, transformant ainsi la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication –HAAC- en gendarme, en juge et parti, bref en un Tribunal contre la liberté de la presse au Togo.

Le Syndicat national des Médias publics remercie l’ensemble de la presse écrite, la presse en ligne, les médias audiovisuels, tout particulièrement la Radio Légende FM, la Radio Victoire FM et la Maison de la Presse qui, dès l’annonce de l’agression du Camarade AMAVI avec pour conséquence la fracture de sa mâchoire, ont lancé un appel à l’aide pour une collecte de fonds, en vue de faire face aux soins médicaux appropriés. Il remercie et félicite en outre tous les confrères et consoeurs pour leur degré de mobilisation et leurs apports divers.

Le SAINTJOP exprime encore une fois toute sa gratitude et toute sa reconnaissance à la Synchronie des Professionnels de la Communication –SPC- pour sa promptitude  et son sens élevé de prise de décisions, à la Synergie des Travailleurs du Togo  –STT- au sein de laquelle les médecins ont eu à jouer un rôle déterminant par rapport aux soins à prodiguer, aux Organisations professionnelles, aux Organisations syndicales, aux formations politiques, aux Organisations des Droits Humains et à celles de Défense de la Liberté de la Presse et des Journalistes, tant au plan national, africain qu’au plan mondial.

Le Syndicat national des Médias publics rend un vibrant hommage aux Personnalités diverses et aussi à tous ces Anonymes qui directement ou indirectement ont apporté leurs contributions multiformes pour sauver le Camarade et Confrère AMAVI.

La reconnaissance du Syndicat va également à ses membres et sympathisants,  ainsi qu’à la Famille et aux enfants du Camarade Younglove, qui se sont eux aussi mobilisés pour la bonne cause. Aujourd’hui, suite à  une intervention chirurgicale rondement menée et réussie, notre Camarade est  en convalescence et se remet tout doucement de ses émotions.

La liste des personnalités, organisations et institutions citées dans ce message, n’est guère exhaustive, tant il y en a encore à énumérer. Mais que chacune et chacun se reconnaissent à travers ce message de remerciements.

En cette période marquant la Journée Mondiale de la Liberté  de la Presse, le SAINTJOP réitère sa conviction profonde et son attachement sans ambages aux principes et valeurs de la démocratie, à l’enracinement au Togo d’une Presse véritablement libre et plurielle, à l’expansion et vulgarisation des différents courants de pensée, à la liberté d’opinion, et enfin aux mouvements et aux manifestations publics libres, pacifiques, sans violences, sans agressions, sans menaces ni intimidations. Dans cette perspective, le Mouvement syndical national au sein des Médias publics reste inébranlable et inflexible quant à la lutte pour la sauvegarde et la garantie de la liberté de la presse sur la Terre de Nos Aïeux, seul gage de vraie Démocratie et de réel Etat de Droit au Togo !

MERCI ! GRATITUDE ! RECONNAISSANCE ET DEFERENCE !

                             LA LUTTE CONTINUE !!!!!!

Lomé, le 03 Mai 2013

 Pour le SAINTJOP et P.O.

 Le Secrétaire Général Adjoint,

AHOVEY Anani Kodjo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s