Le SYNJIT condamne un « acte de barbarie » sur le journaliste Atayi Ayi

Le Syndicat national des journalistes indépendants du Togo vient de publier un communiqué à la suite de l’agression subie par le journaliste togolais Atayi Ayi du quotidien Forum de la Semaine, lors d’un reportage. Le syndicat dénonce un « acte de barbarie ». lecture!

COMMUNIQUE

Relatif à l’agression du confrère Atayi Ayi

Le Syndicat national des Journalistes indépendants du Togo (SYNJIT) a appris avec une grande consternation l’agression sauvage de notre confrère Atayi Ayi du quotidien « Forum de la Semaine » dans l’après-midi de lundi 02 juillet à Lomé.

Le confrère Atayi Ayi s’était rendu en reportage à l’Hôtel Eda Oba au nom de son organe pour couvrir un conflit entre des membres d’une certaine collectivité et les propriétaires dudit hôtel. Le confrère n’était pas encore dans l’enceinte de l’hôtel quand il a été violemment pris à partie successivement par deux groupes de personnes dans les environs du site hôtelier, pendant qu’il tentait de prendre quelques images. Son appareil photo a été arraché par ses agresseurs qui ont exercé sur lui des violences physique. Le confrère s’en est sorti avec de graves blessures au visage, une hémorragie et des contusions à plusieurs endroits du corps.

Le Synjit condamne cet acte de barbarie sur le confrère et note que cette agression est l’énième épisode d’une série noire que vivent les journalistes au Togo depuis quelques mois.

Le Synjit constate que les conditions d’exercice du journalisme professionnel au Togo se dégradent considérablement et que le journaliste est devenu dans notre pays une cible facile à des personnes ou groupes de personnes qui choisissent de déverser leurs sujets de frustration sur lui.

Le Synjit continue de rappeler que le journaliste n’est partie à aucun conflit qui pourrait opposer qui que ce soit et qu’il doit être considéré comme un professionnel dont le métier consiste à recueillir des informations partout où besoin est, à les traiter et à les diffuser.

Le Synjit se préoccupe vivement de la propension de certaines personnes à porter atteinte à l’intégrité physique du journaliste ou à lui faire subir des traitements mauvais et dégradants et invite toute la population à veiller au respect et à la sécurité des journalistes dans l’exercice de leur profession.

Le Synjit invite toute la corporation à une solidarité effective en cette période où la presse traverse une période  très sensible. Il convie par la même occasion chaque journaliste à rester très prudent sur les lieux de travail et ailleurs, de même qu’à veiller à toujours y être identifiable.

Pour le Bureau national Exécutif,

Le Secrétaire Général 

SIGNE 

Maxime DOMEGNI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s