LIBYE: ISLAM TOMBE, DES LEÇONS POUR KARIM

Aux côtés de son défunt père, il traitait ses concitoyens de rats. « Qu’ils nous attendent, on arrive » lançait-il à la population de Benghazi, il y a encore quelques mois. Le voici désormais dans les filets. Fin de cavale pour celui que le clan Khadafi predestinait au trône du « roi des des rois » d’Afrique.

On le croyait plus fort, plus roi, plus lion que ça. La capture de son géniteur avait certainement donné quelques sueurs froides à beaucoup de Chef d’Etat qui se considèrent « Dieu donné » pour leur pays, et qui n’osent pas rêver à leur vie après le pouvoir.

La capture de Seif al-Islam Khadafi , à la réputation sulfureuse, doit faire reflechir tous ces princes dont les géniteurs ont confisqué le pouvoir et qui espère en hériter. On sait qu’au Senegal, la tentation est grande, très grande. Mais le cas lybiens doit dissuader les Wade.

Comment oublier ceux qui ont hérité du pouvoir dans des conditions qu’on connait au Togo, au Gabon, au Congo, etc. Eux aussi doivent chercher à acquérir une véritable légitimité, celle que confèrent des élections justes, équitables, transparentes, sans fraude.  Le sort de Islam n’est toujours pas  loin.

Maxime DOMEGNI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s